La toupie vivante

Aujourd’hui, pas de moments perdus mais un moment éperdu. J’en ai eu beaucoup de ces moments éperdus avec mon fils. De ces moments qui vous marquent par leur intensité et resteront toujours aussi à vif.

Souvent, lorsque j’ai vu un documentaire ou une fiction sur l’autisme, j’ai été déçu, voire même révolté car je ne reconnaissais presque pas mon expérience tant le traitement en était édulcoré ou peu représentatif de la grande majorité des autistes. Alors je me suis lancé à mon tour et j’ai écrit « Autour de nous », aidé par un co-scénariste, Cédric Romain, auteur réalisateur d’un excellent court métrage sur ce thème, « Avis aux intéressés ».

« Autour de nous » traite du parcours d’un homme, célibataire et irresponsable, qui se retrouve confronté soudainement à la fois à sa paternité et au handicap de son fils.

Pour l’instant, ce projet n’a pas encore de producteur, thème délicat… mais d’une manière ou d’une autre, je le ferais. En attendant, voici non pas une bande annonce, ni même un teaser, mais un poème illustré, qui donne son titre au film.

Autour de nous

Les couleurs se dispersent et s’évaporent

Les bruits se pressent et nous percent

Les oreilles et les yeux

Dans l’atmosphère épaisse

Autour de nous

La raison fuit et nous éblouit

Passe en étoile filante

Et nous traverse et nous délaisse

Sans faire de vœux

Autour de nous

Tournent la peur et l’indifférence

Flux et reflux de l’ignorance

Quand l’amour gravite en apesanteur

Satellite brillant

Autour de nous

copyrightMise à jour début juillet 2015 :Ce projet a enfin trouvé une maison de production courageuse, enthousiaste et déterminée. A présent, reste à convaincre une chaîne de télévision !

Publicités

Publié par

Francis Palluau

Scénariste, auteur, réalisateur, professeur, consultant touriste sédentaire.

12 réflexions au sujet de “La toupie vivante”

  1. ‘vy est passée par ici, elle repassera pas là… toc toc, y a quelqu’un ? je suis à l’autre bout de l’univers, mais comme l’espace a ses creux et ses bosses, je peux faire des sauts de géante à petit pas de souris… et parfois je repasse par des endroits où je me suis sentie bien… je grignote un peu quelques mots, plus tout à fait la même, pas encore tout à fait une autre… quelqu’un ? toc toc… ben non, y a personne, tant pis, je repasserai au gré des distorsions de l’espace et du temps… peut-être dans mille ans ou de l’autre côté

    J'aime

  2. Ce que je viens de lire me fait penser à Oé Kenzaburo, grand écrivain japonais, qui a souvent écrit sur son fils handicapé dans ses romans. Je comprends que ce soit important de mener à bien votre projet de film et j’espère que cela se réalisera.

    J'aime

    1. Merci pour cette référence! C’est bien parti, je viens de signer un contrat avec une maison de production pour un téléfilm que je réaliserais également. Il faut maintenant attendre le feu vert d’une chaine… je le saurais, je pense, vers fin septembre.

      J'aime

  3. J’aime beaucoup le poème et la vidéo (surtout la vidéo). Je trouve que ces 40 secondes filmées parlent d’un rapport particulier au monde qui va au-delà de l’autisme (d’ailleurs le mot n’est jamais écrit ou prononcé) et qui concerne l’enfance. J’espère que le film se fera.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s