D’après une histoire fausse

Into_the_WildArrete_moi_si_tu_peuxRapt

Nombre de faits divers, fameux ou non, sont devenus des longs métrages depuis le début du cinéma, avec des résultats et une réussite tout aussi divers. Histoires de mœurs, de meurtres, sociales ou politiques, ils inspirent les scénaristes en mal de matières premières et rassurent les producteurs, les distributeurs et les diffuseurs, sur leur impact auprès des spectateurs. Ils sont aussi le garant de la réalité et de la vraisemblance. On peut y croire puisque cela s’est réellement passé. Pourtant le principe même de la fiction est de donner du sens à ce qui n’en a pas nécessairement dans la vie.

Certains en ont même joué en précisant sur le générique : D’après une histoire vraie, alors qu’elle était issue de leur imagination comme si cela en atténuait l’effet. Par exemple l’un de mes films cultes, « Fargo » des frères Cohen, commence par cette précision :

Fargo« Ceci est une histoire vraie.

Ces événements ont eu lieu dans le Minnesota en 1987 »

Voici donc un petit jeu que je vous propose. J’ai mélangé ci-dessous une demie douzaine de faits divers triés à mes « moments perdus », pour leur situation ou leurs personnages. A moins qu’il y en ait un ou plusieurs de mon invention… A vous de vous faire une idée… s’ils sont tous vrais ou non. Bien entendu, j’ai supprimé les noms de personnes et de lieux afin que vous ne puissiez pas les retrouver sur Google… La réponse se trouve quelque part sur mon blog, sur cette page ou une autre. Mais si vous ne la trouvez pas et que cela vous empêche de dormir, vous pouvez toujours me laisser un commentaire…

  • Un médecin donne un de ses reins à sa femme… Avant de le lui réclamer par avocat interposé, quelques années plus tard, au moment de son divorce pour adultère, car elle s’était mise à le tromper depuis qu’il l’avait sauvée.
  • Une jeune femme a voulu faire une heureuse surprise à sa mère en lui offrant un matelas, déposant l’ancien dans la rue pendant son absence. Seulement à son retour, celle ci fond en larmes. Pas de joie mais de désespoir. Son matelas contenait toutes ses économies, un million en petites coupures. Elles ont passé des jours à fouiller l’immense décharge municipale de leur ville, en vain. (imaginez un instant un SDF qui le trouve et l’emporte, pour s’endormir le ventre creux sur cette fortune sans jamais peut-être s’en rendre compte)
  • Un couple de quadragénaire a perdu son appel en justice contre une ordonnance leur imposant de maintenir à un niveau tolérable de nuisance sonore leurs ébats amoureux, sous peine d’amende, après le dépôt de plainte de voisins indisposés par les « hurlements » et autres cris « étranges », voire « hystériques ». Selon leurs témoignages, on pouvait penser qu’ils enduraient des souffrances considérables.
  • Une jeune fille de 13 ans d’un pays de l’Est se réveille d’un coma de vingt heures en parlant couramment l’Allemand, et uniquement l’allemand alors qu’elle venait juste de commencer à l’apprendre. Une autre femme, allemande justement, après de très fortes migraines, se met à parler avec l’accent chinois. Elle doit suivre de longues séances d’orthophonie.
  • Une chanteuse d’opéra, soupçonnée d’avoir tué son mari, a tenté de dissimuler l’absence de son défunt époux pendant plusieurs semaines en recourant aux services d’un acteur. Le subterfuge a finalement été découvert, et la cantatrice a été placée en détention provisoire.
  • Une sexagénaire est restée emprisonnée environ trois semaines dans sa salle de bains, à son domicile, après s’y être enfermée par accident. Le verrou s’était bloqué de l’intérieur. Elle a tapé sur des tuyaux pour alerter les voisins, qui ont pensé que l’un des locataires faisait des travaux en pleine nuit. Elle a survécu en buvant de l’eau chaude.

MonsterIntouchablesMassacre_a_la_tronconneuse

copyright

Publicités

Publié par

Francis Palluau

Scénariste, auteur, réalisateur, professeur, consultant touriste sédentaire.

5 réflexions au sujet de « D’après une histoire fausse »

  1. Merci pour ce billet que je trouve fort intéressant. En effet, le concept « d’après une histoire vraie » continue de faire couler l’encre. De moins, le temps d’un roman, d’un film, d’une télé-réalité! Au plaisir!

    J'aime

    1. Concernant l’eau chaude, je l’ignore. J’ai repris l’information dans un entrefilet d’un journal. Peut-être parce que cela lui donnait plus la sensation de se nourrir (comme une tisane)? Autrement, elles sont toutes vraies!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s