Écran lunaire

Papotages en attendant la projection
Papotages en attendant la projection

Vendredi soir, nous sommes allés à une séance de cinéma en plein air. Un écran gonflable avait été installé face au Sacré cœur, en contre-bas.écran gonflable Il y était projeté « Funny Face » ou « drôle de frimousse », une comédie musicale de Stanley Donen, avec Audrey Hepburn et Fred Astaire. Histoire simple, délicieuse d’ironie sur l’existentialisme et sur les parisiens, sublimée par la partition de Gershwin, les chorégraphies étourdissantes, le charme unique du couple vedette, leur virtuosité, leur fantaisie, et la mise en scène chatoyante, trépidante d’élégance et de créativité, le sens pictural et rythmique de Donen.sacré cœurJ’y ai retrouvé tout l’émerveillement et l’enthousiasme que peuvent procurer un film à une foule, lui faire ressentir les mêmes émotions au même moment, dans une atmosphère bon enfant, et non confinée dans une salle ou chez soi. spectateurs au sacré cœurJe me suis souvenu de mon grand-père, me décrivant sa première projection il y a presque un siècle.

C’était dans son petit village du sud ouest, au café du centre. Un projectionniste ambulant tendant un drap face à la terrasse et installait son projecteur à l’intérieur du café. Les clients lui donnaient la pièce, buvaient un « bock » de bière ou un picon bière en scruptant le ciel. La nuit baissait enfin le rideau et la séance commençait sous les bravos et les soupirs d’extase. Lorsque le train entrant en gare de La Ciotat s’avançait face caméra, les spectateurs ne pouvaient s’empêcher de baisser la tête, voire de se cacher sous la table en hurlant de terreur. générique scénariste

L’autre soir, pas de panique de ce genre, mais des rires à l’unisson, des applaudissements après chaque moment de bravoure, de danse ou de chant. Particulièrement lorsque les personnages se retrouvent à l’endroit même ou nous étions, un demi siècle plus tard…

Il y avait cette communion sympathique de gens venus de tout horizon, de tout age, non pas pour voir CE film, non pas pour ce recueillir devant un chef d’œuvre dans un silence liturgique mais pour participer à un moment enchanteur et joyeux, hors du commun. générique funny faceLe cinéma n’atteint jamais mieux son zénith que sous les étoiles.

On y apporte son pique-nique, ses bières ou son rosé. On y installe sa couverture, ses chaises pliantes, ses coussins. on s’y retrouve entre amis, avec sa bande, ou seul, par hasard. On y va débraillé et on y laisse parler ses sentiments, non pas entre quatre murs mais à l’air libre.

Cette soirée était organisée par le Forum des images. Il y aura d’autres films projetés dans d’autres lieux de la capitale, jusqu’au 3 Aout. Pour plus d’informations : Cinéma au clair de lune. copyright

Publicités

Publié par

Francis Palluau

Scénariste, auteur, réalisateur, professeur, consultant touriste sédentaire.

19 réflexions au sujet de “Écran lunaire”

  1. Gonfler un écran, partager un instant magique dans un cadre « titiparisien »… C’est réussi ! La Vilette propose également des projections sous le ciel étoilé de l’été… Et je me souviens enfant les Drive-in où bien souvent je finissais endormie sur le siège arrière de la voiture…. 😉

    J'aime

            1. Hum, ça peut l’être. Tant de personnes pensent que c’était mieux avant, du temps de leur jeunesse, souhaitant que la roue s’arrête de tourner. Le paradis soit disant perdu. Mais certains souvenirs sont d’autant plus beaux qu’ils restent des souvenirs.

              Aimé par 1 personne

  2. comme caroline, j’aurais aimé y être…..wahaaa, c’est *beau*, francis! et ce que je ressens à cette lecture me donne l’impression d’avoir 10 ans et de découvrir le ‘monde’……c’est pourquoi j’écarquille les yeux à tout instant depuis tjs 😉

    Aimé par 1 personne

  3. Vous donnez bien envie. Votre photo (qui mérite le clic d’agrandissement) du sacré Coeur se découpant sur le ciel bleu parsemé de nuages et surplombant un parterre humain est magnifique. J’adore ce genre de photo avec des gens dedans, c’est coloré, c’est bruyant, c’est vivant, et là, en plus c’est beau.
    Merci aussi pour la petite anecdote sur votre grand-père visionnant le film des frères Lumière. Elle trouve bien sa place ici.
    (J’ai cliqué sur le lien que vous donnez, il mène au « clair de lune » 2014. Je crois qu’il faudrait remplacer par ce lien-ci : http://www.forumdesimages.fr/les-films/les-programmes/cinema-au-clair-de-lune-2015)

    J'aime

  4. C’est chouette, le cinéma, quand il est partagé. C’est l’entrée du train en gare de La Ciotat, des frères Lumière, qu’on projetait, dans les années 1920, dans les villages du sud-ouest?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s