Mots décroisés

Rien n'est établi pour Albert Einstein…
Rien n’est établi pour Albert Einstein…

Si je vous dis Avida Dollars, à qui pensez vous ? Facile, non ? C’est l’un des plus célèbres anagrammes, celui de Salvador Dali qu’il a lui-même choisi en lustrant ses moustaches télescopiques de sirop de figues. Mélanger les lettres d’un mot, d’un titre ou d’un nom pour en former d’autres, cela peut procurer un plaisir ludique pour aboutir à des trouvailles poétiques ou pertinentes…

Albert Einstein par exemple, peut se décliner en « Rien n’est établi ».

J’en ai trié quelques uns sur internet qui m’ont paru particulièrement judicieux ou suggestifs par leur rapprochement, tels que :

un « sportif »… des « profits ».

Les « pitres » donnent de « L’esprit » aux « tripes »…

La « reinette » trouve « l’éternité » dans « l’étreinte ».

bonnet-commandant-cousteauLe commandant Cousteau : Tout commença dans l’eau.

MartinetLe marquis de Sade : « démasqua le désir » ou « la marque des ladies »

D’autres encore sont tout simplement fortuits, ironiques ou iconoclastes :

La crise économique = le scénario comique

CHARLES BAUDELAIRE : Chaleur de braise.

ALPHONSE DE LAMARTINE : Le paradis malhonnête.

MÉMOIRE D’OUTRE-TOMBE : Trou, membre et sodomie.

LE PARTI SOCIALISTE : Si le capital est roi.

TRÉSOR PUBLIC : Corruptibles.Clint-Eastwood

CLINT EASTWOOD : Old west action.

Voici également quelques anagrammes que j’ai pu moi-même constituer :

« Revêtu de mes purs démons » à partir du titre de mon blog : « Revue des moments perdus »

Avec les lettres de mon nom et prénom, j’ai pu en faire trois, le premier de la liste qui suit me définit de manière assez rustre, j’assumerai déjà mieux le second mais le troisième me parait malgré tout le plus significatif.

Aplanir sauf cul

A l’un paru lascif

Aucun fils parla

A force de m’échauffer les neurones, et à l’aide d’un site, générateur d’anagrammes, que je vous recommande, dont voici le lien, si vous voulez tenter de créer les vôtres, j’ai pu en réaliser d’autres à partir de grands classiques de la littérature. Histoire de vous laisser deviner à quels titres ils correspondent, je donne les réponses en fin de liste, sous forme d’illustrations en diaporama. Vous pouvez cliquer sur les images pour avoir la réponse entière…

Edmond chante catholique

Les briselames

Allumé sur le SDF

Au voyou dingue attablé

Adolescents de nuit

Maintenant, pour les plus perspicaces comme les plus motivés, voici un dernier anagramme de mon cru. La solution vous donnera le mot de passe (tout en majuscule, sans espace et sans accent) pour accéder à une nouvelle page : « moments secrets« . Prière à ceux ou celles qui l’auront trouvé de ne pas le divulguer, ni de décrire ce que contient cette page, dans les commentaires ou entre vous, pour en conserver la saveur mystérieuse…

Cliquez sur le titre de la page en bleu ci-dessus ou sur les trois mots en rouge ci-dessous, quand vous aurez trouvé quel personnage de fiction, qui donne son titre au célèbre roman dont il est le protagoniste, se cache derrière cette énigme :

Noir bon secours

Un dernier indice, ces mots ont un rapport direct avec le héros dont ils sont l’anagramme du nom et du prénom.

Nota bene : le mot de passe a changé pour les retardataires, désormais il faut aller sur cette page pour trouver l’indice qui vous donnera le mot de passe pour cette page secrête : Traits de génie.

Si vous avez d’autres anagrammes à nous proposer, ils sont les bienvenus dans les commentaires !

 copyrightPour ceux qui ne l’aurait pas déjà lu, voici un lien vers un article dans le même esprit : Dernier article, merci à tous.

Je tiens également à remercier vivement ceux et celles qui ont voté pour mon blog au Golden Blog Awards ces trois dernières semaines, ici ou via Facebook. J’avoue avoir été surpris et touché, comme autant de marques d’estime et d’encouragements, par le nombre de votes, uniques ou encore quotidien. C’est stimulant !

Publicités

Publié par

Francis Palluau

Scénariste, auteur, réalisateur, professeur, consultant touriste sédentaire.

40 réflexions au sujet de “Mots décroisés”

      1. oui, absolument, et puis on m’a appelée, j’ai dû quitter mon île… et la journée a filé… et le soir, et la nuit…
        le fait est que joueuse que je suis, je m’étais un peu énervée, c’est vrai, ‘vy avait raison… ;o)
        et chauffez pas trop les vôtres de neurones quand même…

        J'aime

  1. Bravo pour cet article. Le souvenir que j’ai des anagrammes est un sketch assez drôle de Monty Python, The man who speaks in anagrams . Pour les fans de musique, voici l’anagramme d’un artiste célèbre : Mr. Mojo Risin

    J'aime

    1. Oui, j’ai vu ce sketch quand je me suis documenté pour cet article. D’autant que je suis assez fan des Monthy Python et de Terry Gillian en particulier. Je vais réfléchir à cet anagramme qui ne me vient pas à l’esprit immédiatement !

      J'aime

  2. Etienne Klein (physicien) a fait un livre sur les Anagrammes renversantes. Ainsi « La gravitation universelle » donne « une Loi vitale régnant sur la vie ».
    Bon courage aux participants.

    J'aime

        1. Il faudrait que je creuse.. retrouve l’anagramme original peut-être; une question de pluriel que sais-je.. à moins que mon souvenir de cette question ne soit usé 😉
          J’ai eu cette chance d’être reçu par Salvator Dali – sans préalable, sans RDV ! à Cadaqués avec une chtiote carte de correspondant de presse. Moi et ma superbe copine (c’est probablement la vraie raison de son agrément 😉 le coquin) où il nous a concédé 2, 3 heures de photos et blablas, comme quoi, on ne peut pas rêver plus avenant.
          Il n’avait – bien sûr, rien de foldingo, sauf qu’en nous recevant (il était environ 9:30) il nous tendit les petits doigts. J’ai comprit que ses doigts étaient plein de blanc d’oeuf.. relativement tôt, il se faisait les moustaches !!
          Votre pedigree est impressionnant. Pour ma part, je suis diplômé opérateur PV ciné (Vaugirard) mais après quelques TV, CM ou LM opérateur ou assistant (Jodie Foster, Sydne Rome..) ou reportage, j’ai du raccrocher car le carnet bleu de l’ANPE où on cochait les rares jours travaillés, n’était vraiment pas mon truc !

          J'aime

          1. Quelle chance tout de même, cette rencontre ! J’en ai rêvé. Oui, nos « métiers », je parlerais plutôt d’activités, sont à haut risque, mais à vrai dire, j’ai toujours eu l’impression d’être un privilégié, en ce sens que je n’ai eu que très rarement l’impression de travailler.

            Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s