définition de l’indicible

oeuvre exposée à la FIAC 2015
oeuvre exposée à la FIAC 2015

Radine de l’âme

Mais peu avare d’esprit

Donneuse de leçons

Pourtant mauvaise élève

En 6 lettres

Pour six côtés

°°°

FIAC 2015, œuvre
FIAC 2015, l’homme au chapeau, Pablo Picasso

Né en l’an 32 et quelques

après moi-même

Il parle peu pour retenir

L’impensable comme l’invisible

En 7 lettres comme je t’aime

Pour désigner la fraction d’un tout

°°°

L’art étant par définition indicible, et la notion d’artiste indéfinissable, comme je l’évoquais dans l’article -« fuck it up beautifully« – voici quelques images, un choix arbitraire d’œuvres exposées à la FIAC en 2015, au Grand Palais, prises par ma femme, pour les amateurs qui n’auront pu s’y déplacer, comme moi. Simplement des œuvres sans nom ni indication d’aucune sorte pour laisser votre regard les définir sans les dire. Cliquer dessus pour les agrandir et les faire défiler.

copyright

Publicités

Publié par

Francis Palluau

Scénariste, auteur, réalisateur, professeur, consultant touriste sédentaire.

33 réflexions au sujet de “définition de l’indicible”

  1. Vous remercierez Madame, cher Francis. Bien sûr, on reconnait certaines œuvres et leur auteur, on en découvre d’autres. Surtout ces foires sont le témoignage de notre époque, de notre siècle, et à ce titre, éviter les œillères est essentiel. L’art contemporain n’échappe pas au discours qui l’accompagne et demande justement d’éviter toute émotion du type c’est beau ou c’est moche. Ici, nous sommes dans le « qu’est-ce qui nous est donné à voir, et pourquoi ?  » Je tente de faire découvrir ce genre d’expos à un groupe d’amis qui, bien malgré lui, un peu perplexe, se laisse mener par le bout de mon nez et avec guide, un professionnel, c’est encore mieux. Je constate que leurs enfants sont très ouverts à ce type d’expo et que le regard de leurs parents, mes amis, évolue aussi : ils m’en redemandent, même s’ils sont toujours interloqués, (moi aussi d’ailleurs parfois), même si par ailleurs, tout n’est pas « admissible » dans l’esprit ou dans le corps, l’essentiel n’est pas là. Merci pour cet article et votre poème à énigmes.

    Aimé par 2 people

    1. Merci Anne. Les enfants n’ont pas d’à priori sur ce que doit être l’art ou pas. Bien sur, encore une fois, tout n’est pas excellent, loin de là, mais n’en a-t-il pas été ainsi de tous temps ? Jusqu’aux grottes d’art pariétal ? Ma femme sera heureuse de voir que ces photos ont pu faire le bonheur de quelques uns !

      J'aime

  2. Merci de ce reportage, j’ai pas mal d’ais et de proche famille qui vont à la FIAC chaque année, pour ma part j’évite car je ne suis pas toujours sensible à tout type d’art moderne. Dans ce que vous présentez certaines œuvres je trouve cela pas mal d’autres me laissent indifférent voir dans l’incompréhension, mais après tout c’est le but de l’art, de toucher, interpeller et raviver des émotions 🙂 Merci du reportage

    J'aime

  3. Merci pour la découverte cher Francis, je n’ai pas pu me rendre au Grand Palais : j’ai eu un bon reportage photographique grâce à vous ! J’ai pu voir que vous avez mis des créations de Daniel Arsham, un artiste que j’apprécie 🙂

    J'aime

  4. Merci de me donner un large aperçu de ce qui s’expose à la FIAC! Alors, hormis la première photo de cette femme « voilée » par cette cheveulure noire, frange tranchée, bouche effacée, qui m’agrippe et m’intéresse et cette toile aux somptueuses volutes de fumée devant laquelle je pourrais laisser mon esprit longtemps divaguer avec délice (comme Emilieberd je crois) tout m’indiffère… Je n’y vois rien de nouveau, d’étonnant, de singulier… Bon Ben chacun ses goûts hein! Ha si! j’aime bien aussi les 2 bonnes femmes en rouge qui harpentent les allées; On dirait des Corocoras! (oiseaux du Vénézuela) Hi Hi!

    J'aime

    1. J’ai justement mis cette sélection pour que chacun puisse se faire sa propre idée, sans imposer la mienne. Bien sur, cet album ne montre peut être que le quart de ce qui était exposé là-bas, mais cet un bon aperçu tout de même. Je pense aussi qu’on ne réagit pas tout à fait de même sur place devant l’œuvre ou chez soi derrière son écran. Quoi qu’il en soit, j’aime ta franchise et tes avis tranchés mais toujours chaleureux !

      J'aime

  5. Je n’y connais rien. Mais c’est intéressant de voir ce qui est créé dans cette période trouble. Je n’aime pas tout, loin de là! Certaines sont même terrifiantes à mes yeux. Je ne ferai pas de commentaires bas de gamme sur un art que je ne connais pas du tout, donc je m’arrêterai là 🙂
    Simplement je ramènerai bien le tableau de la photo 29 chez moi 😀

    J'aime

  6. Bon je vais faire le grain de sable, j’ai tout mis dans le même sac et j’éprouve réellement une sorte de rejet pour cette forme d’art, on va mettre ça sur une méconnaissance totale des intentions des artistes, je me sens hermétique et ma sensibilité fait le porc épic. Désolée Francis et ‘vy, j’essaie pourtant…

    Aimé par 1 personne

    1. Mais c’est très bien Dominique ! Certaines œuvres me hérissent aussi. Comme dans l’art classique d’ailleurs. Il y a du mauvais, du moyen, du bon et de l’excellent. J’apprécie votre franchise. Il y a aussi, sans doute, un apprivoisement nécessaire à toute forme d’art qui vient peu à peu.

      J'aime

              1. Et rapidement. Merci. j’aime bien la petite tablette murale avec le corps incomplet et ses ombres. Ah, et le premier portrait en haut de l’article, la femme sans bouche, c’est de qui ? Il est assez fascinant.

                J'aime

        1. Il y eut un temps où j’étais totalement hermétique à l’art contemporain, maintenant je m’y sens comme un poisson dans l’eau, j’y puise mon oxygène en grande partie, même s’il m’arrive de traverser des eaux pas très limpides et même assez polluées parfois. J’y ai de vrais et puissants coups de coeur et des détestations suprêmes. Quoi qu’il en soit, il n’y a pas de quoi être désolée, c’est certain.

          Aimé par 2 people

          1. MERCI ‘Vy pour vos commentaires pertinents, sensés, et aussi intéressants car ils témoignent de curiosité et aussi d’absence de préjugés. L’art contemporain s’apprend. Pourquoi ne pas admettre une bonne fois pour toute que le visuel est une école et que ce n’est pas parce que quelque chose nous est donné à voir que c’est facile pour l’esprit.

            Aimé par 2 people

  7. Me mettre l’eau à la bouche comme ça ! pour le coup je regrette de l’avoir rater cette FIAC. Je verrais bien les deux filles nues dans mon salon (on peut rêver) en train de zieuter la photo des deux femmes rouges que j’aurais placée en face d’elles. Je prends aussi l’oeuvre d’Annette Messager, toujours (ah si j’avais des sous), surtout quand elle y met des bouts de corps en suspension. La tête ouverte contre le mur, j’aurais dit David Altmedj mais j’y mettrais pas la mienne à couper, c’est peut-être simplement une inspiration. Et puis le premier dessin, bien sûr. Dans le fond, j’aurais trop dépensé à cette Fiac… Merci à ta femme pour les photos et à toi de les partager. Y en a pas d’autres ?

    Les énigmes du début sont à décoder ? Ou doit-on les envisager comme des petites oeuvres mystérieuses ? Ce qui me va très bien. Je pense soudain à la petite boîte du Mulholand Drive de Lynch, va savoir pourquoi.

    Je conseille d’agrandir en taille optimale (en bas à droite de la photo, on peut avoir la taille originale), surtout pour l’oeuvre d’Annette Messager, et puis le reste, on va pas s’en priver, hein !

    Aimé par 2 people

    1. Merci beaucoup ‘vy, je dois avouer que j’ai mis cet album un peu pour toi, qui es si passionnée par l’art. Cet article est donc une sorte de spéciale dédicace. Pour la tête, ce n’est pas lui, c’est Daniel Arsham. Pour les deux filles nues en résine, c’est D’Andréa et l’œuvre a été acheté aussitôt par la fondation LVMH. J’ai quelques autres photos, puisque tu les demandes, j’en ajouterai plusieurs dans la journée, je ne voulais pas surcharger l’article…
      Pour les énigmes, elles ne sont pas nécessairement à trouver, je ne donne pas la solution car en effet, je trouve qu’elles se suffisent ainsi. Mais il y a bien une réponse.

      Aimé par 2 people

      1. Merci ++ . Chez Altmedj ça cristallise beaucoup à l’intérieur des têtes, mais c’est le même principe. Il faudra que je transfère sur mon blog la page que j’avais faite sur mon site. (par contre j’ai pas aimé son oeuvre du jardin des Tuileries)
        Pour les énigmes c’est bien qu’elles restent dans le mystère, je suis d’accord. Par contre, c’est l’association énigme et « pour six côtés » qui a dû me faire penser au film de Lynch.

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s