Vestiges de l’instant

Vue sur Loire Promenade en forme de panorama sur des installations artistiques pérennes, mises en valeur dans le superbe parc du Château de Chaumont sur Loire. Leurs vues m’ont inspiré mes premiers haïkus, une dizaine, en surimpression sur chaque photo. Ça faisait longtemps que j’avais envie de m’essayer à cette forme de poésie et me frotter à ses contraintes, en m’efforçant d’en préserver l’essentiel, la trace d’un instant, d’une sensation.

Les trois photos ci-dessus est une installation intitulée « toi (t) à terre) de Rainer Gross.

Les deux photos de droite ci-dessus est une installation de Patrick Dougherty, « le passage » (première à gauche) est de Cornelia Konrads.

L’arbre aux échelles est une installation de François Méchain. « les racines de la Loire (les deux photos du milieu ci dessus) sont une installation de Nikolay Polissky.

La première photo de cet article, le fauteuil de granit noir avec une gravure dorée d’un labyrinthe elliptique est une œuvre de Patrick et Anne Poirier.

Enfin, pour terminer un diaporama de quelques œuvres exposées dans les dépendances du Château :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour plus de renseignements sur les artistes exposés dans le parc et dans les dépendances du Château, voici le lien du site : Château de Chaumont sur Loire

Capture d’écran 2016-01-02 à 21.10.07

 

 

 

Publicités

Publié par

Francis Palluau

Scénariste, auteur, réalisateur, professeur, consultant touriste sédentaire.

43 réflexions au sujet de “Vestiges de l’instant”

  1. Bravo pour les haïku. C’est une bonne idée de faire dialoguer les arts plastiques et la poésie.
    Moi aussi je m’essaye à l’écriture de haïku depuis une semaine, je trouve que ça rend plus attentif au monde autour de soi, que ça permet d’ouvrir les yeux.

    J'aime

  2. Sur l’un des commentaires, je lis « œuvres-mots ». C’est vraiment çà. L’œuvre, la photo et le poème sont liés. Je pense que les artistes seraient heureux de découvrir cet article car il invite, qu’on soit poète ou pas, à prêter attention aux sensations que procure une œuvre. C’est un peu plus que des haïkus, ce que tu as fait. Ou autre chose. En tout cas, c’est bien !

    J'aime

  3. Et te dire aussi que ta première photo est un havre de paix, j’agrandis, je m’assois sur le « trône » et j’admire le paysage, je passe le pont du regard et je me retrouve à Onzain (c’est bien ça, non ?). Qu’est-ce qu’on y est bien, je pourrais y rester longtemps, me sentir l’âme d’un poète ou d’une musicienne, voir danser les lutins… J’aime les hauteurs qui laisse toute liberté au regard et à l’imagination et l’eau qui coule, ta photo me ravit totalement.

    Aimé par 1 personne

      1. Fut un temps, je cherchais une maison du côté d’Onzain, j’aurais rêvé d’habiter au bord de la Loire (un fleuve qui me va bien, je trouve), dans ce coin là. Ta photo est comme le souvenir d’un rêve…

        J'aime

  4. Félicitations Francis, je suis très sensible à ta démarche. En qualité d’artiste, je la trouve non seulement réconfortante, mais en plus, témoignant de la permanence du dialogue ouvert que l’art doit être, dans toutes ses représentations pluridisciplinaires et mnifestations en tous genres.

    J'aime

  5. whaouh, c’est beau !!! je me sens toute en désordre, je vais, je viens, je revais… tu me fais rêver… j’y retourne, en essayant de pas sauter partout.
    Dans ton diaporama, je parierais que l’arbre entortillé est d’Henrique Oliveira.

    J'aime

      1. Oui, l’oeuvre était encore là, il y a quelques mois. Il fait des choses assez fantastiques. Mais parmi toutes ces oeuvres d’arbres, il manque un artiste : Giuseppe Penone, je l’aurais bien vu là.
        Je reconnais aussi le savoir-faire de l’oeuvre de petits morceaux de métal colorés… hum… le nom de l’artiste ?
        Très très bon moment passé chez toi. Un superbe effet de surprise, et ces mots perdus parmi les arbres, je m’y sens bien… promenons-nous dans le bois, j’en veux encore.

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s