nuit pétillante

écran d'eau, tour Eiffel, Paris, nuit blanche 2016
Vidéo sur écran d’eau, face à la tour Eiffel, d’un quai de la Seine.

Il y a des nuits comme ça, ou tout pétille. Les gens, le fleuve, les bateaux, les ponts, les rives et ses bâtisses, ses monuments, les étoiles, même les nuages et quelques gouttes de pluie… jusqu’à l’eau des fontaines. Ce fut le cas pour celle de Samedi. C’était « Nuit Blanche » à Paris. Je n’irais pas jusqu’à prétendre que la mine des agents de sécurité pétillaient également mais tout le reste respirait l’insouciance et la légèreté. Principalement le long de la Seine. L’occasion surtout d’y flâner sans voiture, dans la pénombre trouée de bulles de lumière, sans autre but que de partir à une chasse au trésor nocturne… Une nuit que j’ai eu envie de partager, l’occasion de revenir sur ce blog laissé en friches depuis de longs mois.

Quelques kilomètres de marche donc, de l’hôtel de Ville jusqu’au pont de l’Alma, aller et retour. Nous avons suivi des défilés, de chars décorés mais surtout de bateaux, mouches pour la plupart, rencontré des artistes en pleine création, des artisans qui réparent des cœurs brisés à l’aide de mots, de tissus, de pinceaux ou de cire d’abeilles. Nous avons croisé des taupes géantes, des rochers bipèdes ou aquatiques, des danseurs, des écrans sous les ponts, sur les quais, sur les immeubles. Nous y avons aperçu des performances, des installations, des animations, plus ou moins réussies selon moi mais toujours sympathiques, surprenantes ou joyeuses. Nous y avons également contemplé des films, des photos projetées sur des façades, des bâtiments publics enrubannés de lumières. Le tout sous le regard d’une foule disparate, bigarrée, aléatoire, parfois trop dense, parfois éparpillée, comme autant de bulles remontant ou descendant le long du fleuve qui semblait devenu effervescent.

A mi-chemin, un banc de pierre nous attendait face à la Seine. J’ai sorti non pas une bouteille de champagne mais de Bordeaux, un rouge tout simple, deux verres et un paquet de biscuits apéritifs de mon sac à dos. Nous avons savourés le panorama comme le vin, conscients de ce privilège, de cet instant de grâce, de la beauté de ces rives et de cette bergère scintillante face au « troupeau de ponts qui bêlent au matin » chers à Apollinaire, de cette splendeur à laquelle on ne s’habitue jamais vraiment. Nous avons ponctué cette pause hors du temps par un baiser de comédie romantique, comme l’un des premiers que nous nous étions donnés presque au même endroit, deux décennies et… quelques bulles plus tôt, avant de poursuivre notre périple. Car nous avions toujours notre trésor à trouver…

Voici donc quelques souvenirs imagés de ces pérégrinations, sous forme de bulles bien entendu. Pour les faire exploser sous vos yeux, cliquez les !  Etant plutôt du genre rêveur errant que reporter, pour les informations détaillées sur les activités proposées et les artistes accueillis, veuillez vous reporter au site officiel, dont vous trouverez le lien « Nuit blanche », en bleu au début de cet article, si ça vous chiffonne.

Quant au trésor, si singulier et pourtant pluriel, que nous chassions, ma femme et moi, il s’agissait d’une découverte, aussi modeste que délicieuse, à la fois extraordinaire et pourtant si méconnu, de la capitale : Une fontaine d’eau pétillante. Nous n’avons appris leur existence que récemment par hasard sans avoir encore jamais pu nous y abreuver. Il en existe six dans la capitale (carte des fontaines d’eau pétillante parisienne). Celle qui a remplit nos yeux d’émerveillement, et notre bouteille vide, se situe Quai Anatole France, dans le septième arrondissement. Quand je vous disais que c’était une nuit pétillante…

A LA VOTRE !

20161003_163905

Capture d’écran 2016-01-02 à 21.10.07

Pour ceux qui ne l’aurait pas lu et que cela intéresserait, voici le lien vers l’article évoquant la « Nuit Blanche » de l’année dernière :

D’obscures lumières…

A plus tard, qui sait ? Merci à tous.

Publicités

Publié par

Francis Palluau

Scénariste, auteur, réalisateur, professeur, consultant touriste sédentaire.

38 réflexions au sujet de « nuit pétillante »

  1. Ben voilà… 3 billets lus l’un à la suite de l’autre, alors que je suis au bureau en train de savourer un bon café… non pas de bulles, pourtant j’aime le pétillant avec un grand P ! J’t’ai perdu en route… zero notification et un peu débordée ou bousculée par les « je-ne-sais-quoi » de la vie…
    J’aime toujours autant te lire !
    En parlant de pétillant… j’ai trouvé une citation : « Quel vin est aussi pétillant, savoureux, enivrant que l’infini des possibles… » jolie non ?
    Douce année 2017

    J'aime

    1. Merci MyoPaname, pour ta triple visite ! Ça me fait plaisir de te revoir passer. Mais je sais ce que c’est également, on ne peut pas être partout. A bientôt… Si ça t’intéresse, j’ai ajouté deux galeries de photos sur la page « moments secrets » que j’ai rendu publique, des photos de la bnf Richelieu à Paris et du musée de la piscine à Roubaix !

      Aimé par 1 personne

      1. Wooow … la bibliothèque… je connaissais et j’avais oublié combien ce lieu est magnifique ! Enveloppant, chaleureux, un halo de mots dès qu’on y rentre.
        La piscine est une découverte… incroyable, tellement à mille lieu de ce que nous connaissons d’une piscine. Sizif à de quoi dire à ce sujet😉 j’en suis certaine !

        Aimé par 1 personne

    1. La nuit blanche de 2015 était vraiment passionnante par les œuvres et le cadre dans lesquels elles était exposées (je l’ai d’ailleurs évoqué dans l’article « D’obscures lumières », celle de cette année l’était moins mais intéressante tout de même, chaleureuse, et enchanteresse par le décor… Merci d’être passée !

      Aimé par 1 personne

  2. Ah chic, je découvre l’article entier depuis le lecteur WordPress… mais toujours impossible de profiter des photos agrandies, je reste sur les bulles et cela suffit quand même pour animer ma lecture. Des fontaines d’eau pétillante?? Vraiment!!!

    J'aime

    1. Oui, j’avais oublié de mettre une « balise » sur l’article pour « à suivre ». Bref… Merci Henriette d’être revenue ! Désolé pour les photos, mais vous êtes la seule (à priori) à ne pas pouvoir les regarder… ?! Pour les fontaines, oui, il y en a 6 réparties sur Paris, j’ai mis un lien sur le site de la Ville qui les indique sur une carte.

      J'aime

  3. « … banc de pierre… Nous avons savourés le panorama comme le vin, conscients de ce privilège, de cet instant de grâce, de la beauté de ces rives,… de cette splendeur à laquelle on ne s’habitue jamais vraiment.  »
    Merci Francis pour cette promenade avec toi.
    Nuit blanche… et j’ai envie de dire « ô combien généreuse aussi ».

    J'aime

  4. Oh comme ce devait être vivifiant! nous avions, mon compagnon et moi, marché avec délice dans Paris la nuit du 31 décembre au 1 janvier. Aucune surprise artistique sur notre chemin, si ce n’est l’architecture, mais un moment délicieux. J’imagine votre plaisir. Merci.

    J'aime

  5. C’est un plaisir de vous voir passer par là le temps d’un article !
    Je n’imaginais pas qu’il était possible de faire des fontaines d’eau pétillante, et ça me laisse d’ailleurs assez dubitative (on n’irait pas boire l’eau d’une fontaine normale, non?).
    J’avais fait la nuit blanche de Toronto, mais je me rappelle que ça m’avait moyennement intéressée, probablement surtout parce que je ne suis pas une personne nocturne. Cela dit de belles images, j’aime beaucoup la banquise.

    J'aime

    1. Pourquoi ne pas boire l’eau d’une fontaine normale si elle est potable ? Celle des Buttes Chaumont est très bonne et fraiche. Et l’eau pétillante est excellente ! Cela dit, j’ai trouvé les installations moins intéressantes que celles de l’année dernière (du moins certaines), en revanche le cadre était magnifique.

      J'aime

      1. C’est un peu mon esprit d’hypocondriaque refoulée qui veut ça, mais je m’imagine l’eau passer et repasser dans tout un tas de tuyauterie jamais nettoyée et pleine de bactéries. Probablement que si elle est potable, tout ça n’a pas lieu d’être, mais ça me coupe la soif quand même (mais par curiosité je gouterais peut être la pétillante…)

        Aimé par 1 personne

  6. Voilà qui a dû être un moment inoubliable… Paris est magnifique par contre stop aux voitures, vélos en sens contraire, taxis et à toutes ces sortes de choses montées sur roues car flâner le nez en l’air est périlleux ! 😉… Bel après-midi

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s