Reflets intérieurs

La rentrée, n’est-ce pas l’occasion de rentrer en soi-même pour y apercevoir l’essentiel ?

Des myriades de souvenirs, des guirlandes de désirs, des peines et des joies par poignées, des trombes d’espoirs et de regrets.

Autant de reflets qui se projettent, se déforment, et miroitent à la surface de nos songes effervescents pour nous renvoyer à nos illusions.

Reflets de ce que nous étions, de ce que nous devenons, de nos abandons lancinants et de nos triomphes futiles.

Reflets fugaces d’un instant d’éternité, saisi sur le vif et laissé pour mort.

Liens pour plus d’informations sur les lieux et artistes :

CCOD de Tours

Domaine de Chaumont sur Loire

Si cela vous intéresse de poursuivre la visite, cliquez sur également sur ce lien pour lire un ancien article sur le parc et les œuvres d’artistes contemporains internationaux exposées à Chaumont sur Loire, lieu que je vous recommande fortement.

Marc Lopez Bernal, château, Tours
œuvre de Marc Lopez Bernal exposée au Château de Tours.

Merci pour votre visite !

 

Publicités

Publié par

Francis Palluau

Scénariste, auteur, réalisateur, professeur, consultant touriste sédentaire.

15 réflexions au sujet de « Reflets intérieurs »

  1. Youpie, vous revoilà ! si, si, c’est vous en short devant le miroir ? J’ai cru que c’était mon mari, même short, même tee-shirt, mêmes sandales, même barbe, mêmes lunettes ! Ciel, c’est lui ! mais que fait-il sur votre site, cher Francis. Voilà un mystère qu’il serait bon d’éclaircir. Ah, Chaumont.. j’ai adoré cette visite, il y a quelques années déjà. Je vais quand même vérifier si mon mari est toujours en Belgique.

    J'aime

    1. C’est bien moi, j’aurais donc un brin de belgitude en moi ! J’en suis flatté, car c’est une culture qui m’a toujours séduit, aussi bien en littérature qu’au cinéma ou en chansons. Merci pour votre passage, Anne, et si je croise mon double à Paris, je lui dirais que vous le cherchez…

      J'aime

  2. Beau billet Francis. Qui, en ce samedi soir de fin d’été, me touche tout spécialement. De belles phrases, pleines d’humanité et de poésie, qui me font m’ennuyer de ta sagesse, ou de celle de Sizif, je n’sais plus. Je suis contente de te voir.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s