Sizif se parle

Nouvelle aventure tout à fait ordinaire d’un homme tout à fait banal.

Je pense donc je suis. Ça, c’est de la punchline et de la bonne. Seulement moi, même si je m’efforce de penser, je ne suis pas Descartes et je ne sais toujours pas qui je suis vraiment. Lequel des deux suis je ou pense, hein ? ajoute Sizif en pensée, donc à l’autre lui-même, le « Je » qui suis mais qui pense aussi, comme un clone, une réplique qui réplique. Car celui qui pense suit rarement celui qui est, pendant que celui-ci hait parfois celui là, qui le pense en train d’être. Vous suivez ? Continuer la lecture de Sizif se parle

Sizif dans le miroir

Nouvelle aventure tout à fait ordinaire d’un homme tout à fait banal.

Sizif évite son reflet. Peut être parce qu’il a l’impression d’être déjà un reflet. Le reflet du regard des autres, de ce qu’il pense être, de ce qu’il voudrait être ou de ce qu’il n’est plus. Il se méfie donc des miroirs et de leur prétendue impartialité. Pour lui, ce ne  sont que des accessoires serviles et hypocrites, qui Continuer la lecture de Sizif dans le miroir

Sizif et des poussières

Nouvelle aventure tout à fait ordinaire d’un homme tout à fait banal.

Chacun son rocher à pousser sans fin, chacun sa colline à monter sans cesse. Mais il y a un rocher auquel nous sommes tous confrontés. Un rocher microscopique et pourtant harassant, symbole d’éternité et du quotidien : le grain de poussière. Vous avez beau le balayer, l’aspirer, l’épousseter, il revient, il s’agglutine Continuer la lecture de Sizif et des poussières

Sizif en marche

Nouvelle aventure tout à fait ordinaire d’un homme tout à fait banal.

Sizif marche mieux en mode pause. On met généralement un pied devant l’autre pour se rendre d’un point à un autre, souvent par nécessité de nos jours : allez donc trouver un métro, un taxi ou même un char à voile en rase campagne. Le congénère moyen contemporain n’est plus qu’un bipède d’occasion. Il se déplace à pieds sur de courtes distances, entre deux écrans d’ordinateur, deux bus Continuer la lecture de Sizif en marche

Sizif se déshabille

Nouvelle aventure tout à fait ordinaire d’un homme tout à fait banal.

Ne précipitons rien… Surtout sur un sujet si intime. En dépit de la Une de cette chronique, dont la vile ambition est d’instiller la lubricité dans les esprits pour provoquer une audience érectile, Sizif ne se montre pas dans le plus simple appareil sans préambule. Par ailleurs, le concept du striptease consiste à repousser l’échéance de la nudité jusqu’à son paroxysme. Continuer la lecture de Sizif se déshabille

Sizif, à table !

Nouvelle aventure tout à fait ordinaire d’un homme tout à fait banal…

Sizif ne se le fait jamais dire deux fois avant de mettre les pieds sous la table et la serviette sur ses genoux. Sa vanité dut elle en souffrir, il n’est pas un gourmet, pas même un gourmand. Un ogre se réveille en lui lorsque le couvert est mis, que l’heure du repas approche. Pour autant, sa bouche ne fait pas juste office de pelleteuse mécanique Continuer la lecture de Sizif, à table !

Sizif fait son marché

Nouvelle aventure tout à fait ordinaire d’un homme tout à fait banal…

Le marché, c’est avant tout la profusion et la mixité. Un enchevêtrement éphémère de couleurs, de brouhaha, de parfums et d’effluves, de saveurs et de textures. Continuer la lecture de Sizif fait son marché