Au bonheur de Belleville

street art rideau de fer belleville paris
Le lecteur, peinture sur rideau de fer d’un magasin d’une rue de Belleville.

Certains auteurs sont associés à une ville ou même un quartier. C’est le cas entre autres de Chester Himes pour Harlem, de Daniel Pennac pour Belleville. Deux auteurs qui pour moi ont des airs de cousins très éloignés. Par les titres de leur roman, « La reine des pommes » et « Au bonheur des ogres« , « Il pleut des coups durs » et « La fée carabine« , par leur emploi de la série noire Continuer la lecture de Au bonheur de Belleville

J’ai raté ta vie

Hoghead A l’étal d’un bouquiniste, il y a des années, j’ai découvert le visage de Bukowski sous le titre « Journal d’un vieux dégueulasse ». Les deux collaient parfaitement. J’ai pris ce livre, lu sa première phrase. Je suis allé jusqu’au bout le soir même et j’étais un autre quand je l’ai refermé. Pas tout à fait un autre non plus, n’exagérons rien, ni forcément plus dégueulasse, mais tout de même, il m’a aidé à m’assumer. Quelques livres Continuer la lecture de J’ai raté ta vie