Une vie sur deux (3B)

Fin du chapitre 3

… / …

Je passais une partie de la nuit, paradoxe apparent, à tenter d’y voir plus clair. Il me fallait envisager toutes les modalités et les conséquences de cette substitution. Vaincu par la fatigue, je m’allongeais sans pour autant parvenir à trouver le sommeil. Jusqu’à l’aube, je me retournais sous des draps moites, le torse en sueur, avant d’aller ouvrir la fenêtre pour aspirer l’air frais du petit matin. Curieusement, en dépit d’une migraine lancinante, je me sentis en forme, prêt à faire face à ce qui m’attendait. Continuer la lecture de Une vie sur deux (3B)

Une vie sur deux, chapitre 2

(suite et fin du chapitre 1 et chapitre 2. Pour ceux que cela intéresse particulièrement, je vais créer une page sur laquelle je publierais la version remaniée -en fonction des observations des lecteurs commentateurs- des chapitres précédents, en mettant un lien au fur et à mesure. Alors n’hésitez surtout pas à me transmettre votre ressenti)

… / …

Mireille avait beau approcher des quatre-vingts ans à reculons, ce n’était qu’une fausse vieille, entendez par là quelqu’un qui n’a de son âge avancé que l’allure voûtée, la peau froissée et jaunie, le geste incertain, mais dont les yeux pétillants et la malice calfeutrée sous le fard des joues dénoncent une incurable jeunesse d’esprit. Continuer la lecture de Une vie sur deux, chapitre 2

Une vie sur deux

Voici le début d’un roman, dont je parlais dans un article précédent « J’ai été vieux, moi aussi« , pour lequel je suis actuellement en recherche d’un éditeur. Vos avis, critiques ou conseils seront les bienvenus. Si jamais plusieurs d’entre vous souhaitent lire la suite pour se faire une idée plus précise, je la publierai ici même de temps à autre.A l'ombre

Chapitre 1

…Vraiment pas mal. Pas mal du tout. C’était du moins ce que j’avais trouvé de mieux dans un rapport qualité-prix pour mon budget. À défaut d’être un paradis, ça se présentait comme un purgatoire sympathique, un refuge sans prétention excessive, avec des prestations satisfaisantes pour un tarif honnête. De quoi passer de vieux jours tranquilles à se la couler douce et c’était en fin de compte là mon but. Continuer la lecture de Une vie sur deux

J’ai été vieux moi aussi

Certes, la vieillesse est un naufrage auquel personne n’échappe, que l’on navigue en yacht ou en canot de survie, à moins de tomber du bateau avant qu’il ne s’échoue. Et encore, elle peut frapper à n’importe quel age, de plein fouet et sans prévenir. Je ne parle pas ici d’un début de calvitie bien sur.

Nous connaissons tous dans notre entourage quelqu’un touché par le syndrome de la retraite anticipée avant d’avoir atteint la trentaine. Continuer la lecture de J’ai été vieux moi aussi